Entretien extérieur des blocs sanitaires

LES BESOINS : Nettoyer – Assainir et Raviver

 

Remarque liminaire : notre projet ne vise pas l’entretien des installations sanitaires situées à l’intérieur des bâtiments des aires de repos.

Il s’agit de faire disparaître les dégradations superficielles des murs et des sols afin de leur redonner un aspect de propreté et de raviver certains supports ternis par les effets du temps. Sont ainsi concernés :

  • les murs extérieurs, régulièrement recouverts de tags ou ternis par les effets du temps
  • les revêtements de sol intérieur (carrelage) et extérieur (béton désactivé, dalles gravillonnées, …), souvent noircis ou constellés de chewing-gums

De même, concernant le mobilier des aires de repos, ceux-ci sont souvent tâchés de graisse, de chewing-gums, de peinture ou de la sève des arbres situés au dessus. 

L’état des lieux

Plusieurs types de dégradations sont observées sur les bâtiments, le sol des installations ou sur le mobilier lui-même des aires de repos :

  • l’effet du temps ou de l’environnement
  • les dégradations volontaires ou involontaires des clients

Les effets du temps

Les bâtiments abritant les sanitaires sont soumis aux effets du temps :

  • traces d’écoulements noircissant les murs ainsi que le sol en béton désactivé ou en dalles
  • résine des arbres et des plantes qui tachent le sol et le mobilier extérieur

Les dégradations liées aux clients

  • les murs en béton, crépis ou carrelés, qui se salissent, qui sont dégradés par le passage des clients ou sont tagués.
  • les zones en béton désactivé qui se salissent, attrapent des taches grasses et qui sont parsemées de chewing-gums.
  • mobilier extérieur des zones de repas qui subissent les résines des arbres, le passage des animaux et des clients (taches de graisse, de nourriture, tags et autres dégradations).

 

Nature des besoins

L’impératif de propreté dont dépend l’image de marque des autoroutes, complète un objectif d’hygiène et de sécurité des clients et participe à la pérennité des installations et équipements des aires de repos.

En termes de propreté

La propreté est la base même de la confiance des clients, de leur satisfaction et donc de l’absence de réclamation ou de contestation à tous les niveaux. La règle peut s’énoncer ainsi :

PROPRETÉ = CONFIANCE = SATISFACTION

En termes de sécurité

La propreté inspire confiance, de même que le bon état des installations mises à disposition des clients. La propreté concerne non seulement les sanitaires eux-mêmes, mais les murs et les sols des locaux, ainsi que le mobilier extérieur.

En termes de pérennité des ouvrages

Un entretien régulier des installations et des bâtiments permet de les maintenir en bon état plus longtemps.

LES SOLUTIONS ACTUELLES

Le nettoyage traditionnel

Les murs et le sol à l’intérieur des installations sont nettoyés au moyen des techniques habituelles, manuelles ou mécaniques et plus rarement par auto-laveuse.

Tous ces procédés laissent un voile grisâtre sur le sol ou les murs. Les joints des carreaux restent assurément gris.

La peinture anti-tags

Afin de faciliter l’enlèvement des tags sur les murs, le choix s’est porté sur l’application d’une peinture anti-tags sur les murs, faces extérieures et intérieures. Le décapage va avoir pour effet de faire disparaître non seulement le marquage, mais aussi la pellicule anti-tag.

L’autre inconvénient de cette protection à demeure est qu’elle jauni et s’écaille rapidement sous l’effet des rayons Ultra Violet à tel point que les faces extérieures sont toutes touchées.

NOTRE SOLUTION : LA FORCE DE L’EAU CHAUDE

Protéger les parois par un film répond au besoin d’éviter la difficulté que rencontrent les entreprises de nettoyage de faire partir les graffitis.

Mais lorsque l’on a vu la rapidité avec laquelle agit un jet à très haute pression et à haute température, on comprend qu’il ne s’agit plus d’une difficulté et que les graffitis partent en quelques minutes, sans laisser de trace et sans altération du support, le tout sans utiliser de solvant.

Un choix écologique

L’eau projetée à haute pression agit en martelant le support par des milliers de gouttes d’eau qui finissent par décoller la peinture indésirable. Ce ne sont que des gouttelettes d’eau.

Des gouttelettes d’eau en action

En combinant cette haute pression avec une eau chaude à une température de 98°C, le jet a pour effet de ramollir les produits à nettoyer ou de les dissoudre lorsqu’il s’agit de graisse.

Mieux ! Des gouttelettes d’eau chaude en action

Une puissance maitrisée

Le moyen étant particulièrement puissant, encore faut-il savoir :

  • doser le niveau de pression (de 100 à 500 bars), pour nettoyer sans altérer
  • régler le niveau de température (de 20° à 98°C), pour ne pas ramollir le support
  • utiliser le bon outil (buse 4 jets, buse rotative, buse plate, buse de percussion)

On peut même faire le choix d’ajouter un abrasif doux dans l’eau projetée pour procéder à un hydro-gommage. L’abrasif est constitué par une poudre archi-fine, extraite des résidus de combustion des hauts-fourneaux.

On a ainsi pu faire la démonstration du nettoyage d’une sculpture en marbre blanc de carrare, servant de fontaine au centre d’une place et donc recouverte d’une couche de calcite qui était devenue jaune avec le temps et s’était imprégnée de la suie des gaz d’échappement.

Le nettoyage des bétons désactivés situés à l’entrée des sanitaires est surprenant d’efficacité, de même que pour débarrasser le calcaire qui forme une pellicule terne et jaune sur les murs autour et sous les lavabos.

Un savoir-faire reconnu

Aquaprovence, un partenaire compétent, organisé et sûr